14 janvier 2008

La Playlist Infinie #7 : Kimya Dawson


Dans les semaines et les mois prochains, on va beaucoup entendre parler d'elle... C'est sûr ! La raison de cet engouement prévisible : elle est au centre de la musique du prochain petit chef d'oeuvre indé venu d'Amérique, JUNO ! Jason Reitman, le réalisateur, a ainsi pioché dans la discographie de la demoiselle pour illustrer les images de sa comédie sur une adolescente enceinte.

Prévisible également car la musique de Dawson est l'archetype d'un genre musical au nom plus qu'évocateur et provocant : l'anti-folk !

L'anti-folk n'est pas le contraire du folk. C'est du folk ! Mais c'est surtout du punk. Le mouvement vient d'ailleurs de là. Mais ici point de guitare saturée et de hurlements. L'anti-folk (de Kimya Dawson et d'autres) est fait à base de guitare sèche !

Ce qui le fait se rapprocher du punk et le différencie totalement de légendes folk comme Leonard Cohen, c'est sa manière de parler du quotidien sans fioritures... de parler de la maternité, de la politique, des amis, des amours, des petits tracas de la vie etc. etc. avec provocation, parfois un peu de poésie et surtout avec une totale sincèrité.

Le tout enregistré avec des moyens minimums : l'album fondateur du genre (le premier album de The Moldy Peaches, dont Dawson était la moitié) a été enregistré dans un garage...

Reste que cette musique, si elle ne vous dit rien, vous en avez sûrement déjà entendu un des morceaux phare. En effet, Orange a utilisé le morceau Anyone Else But You dans une de ses pubs (avec Zidane). Et bien justement ce morceau, on le retrouve dans la BO de JUNO ! (ci-dessous interprété par les deux jeunes héros du film)







MySpace de Kimya Dawson

Aucun commentaire:

Publier un commentaire