06 mars 2010

Don't Wake Me Up If I'm Dreaming...


Le jour où Mark Paul Gossellar a redonné vie le temps du Late Night de Jimmy Fallon à son personnage mythique de Zack Morris reste un de mes moments pop favoris de ces dernières années. Sincèrement. J'avais écrit un court post à chaud et je crois qu'il reflète assez bien, malgré le peu de mot, l'extraordinaire intensité de ce pur moment de pop culture nostalgique.

Et bien, ce soir, Jimmy Fallon a de nouveau raison de mon coeur qui, heureusement, n'est pas trop fragile. A défaut de réunir le cast de SAUVES PAR LE GONG, il a réuni celui de GÉNÉRATION MUSIQUE (aka CALIFORNIA DREAMS). Si vous avez moins de 25 ans, il y a très peu de chances que ça vous dise quelque chose. Cette sitcom pour pré-ado a en effet succédé à SAUVES PAR LE GONG à partir de 1992 (1994 en France) et s'est installé sur les petits écrans pendant près de 5 saisons. Ce qui n'est pas rien.

Pourtant, faute de rediffusions et d'emprise quasi-dictatoriale de son aîné (et modèle) sur la pop culture mondiale, cette série avait un peu disparu de l'esprit collectif. Et je dois bien avouer, malgré l'émotion qui me submerge à l'heure où j'écris ces lignes, que je l'avais moi-même oublié.

Mais à croire que les séries TV kitsh de son enfance sont comme le vélo. Ça ne s'oublie jamais. Le cerveau est ainsi fait. Revoir tous ces visages, réentendre ce générique inventé par la coolitude elle-même, plus de 15 ans plus tard, a un effet presque viscéral sur moi. C'est comme si je me revoyais rentrer du collège à 17h et me mettre devant la télé avec mon quatre-heure à la main. Cette sensation est incroyable. Incroyable. Belle. Triste. Drôle. Tendre. Émouvante. Et peut-être plein d'autres mots qui cette fois n'appartiendront qu'à vous.

Et tout d'un coup, je me rappelle mon petit béguin pour Heidi Noelle Lenhart...




Aucun commentaire:

Publier un commentaire