10 février 2011

Made in 00's #7 : Jay-Z + Kanye West

En matière de Hip Hop, des duos rappeurs/producteurs "officiels" qui ont largement officialisés leur relation sur disques, on en compte des dizaines : DJ Premier/Guru, 9th Wonder/Buckshot, Eric B. & Rakim etc. Et il y a les duos "non officiels", des alchimies tellement magiques sur quelques morceaux qu'ils sont restés gravés à jamais dans la légende : Dr Dre/Snoop Dogg, De La Soul/Prince Paul, Erick Sermon/Redman et plus récemment Kanye West/Jay-Z.

Au début de la décennie, Jay-Z est ainsi passé de rappeur intéressant à légende grâce à West et ses productions. Soudainement, les productions gonflées au sample soul 60's de West semblent avoir été faits pour que THE BLUEPRINT et THE BLACK ALBUM deviennent des classiques instantanés de l'Histoire du Hip Hop. L'alchimie est magique. Ainsi, en dix ans, c'est presque tout juste 30 morceaux sur lesquels les deux se sont associés. Et pour fêter ça, dans quelques semaines sortira WATCH THIS THRONE, un album "officialisant" la relation du duo. Pour la première fois, Kanye West & Jay-Z s'associeront le temps d'un album entier.

L'occasion d'un retour en arrière et d'un top de leur meilleurs titres de la décennie écoulée...

1. Jay-Z - Heart of the City (Ain't No Love)
Sur son sample de "Ain't No Love in the Heart of the City" par Bobby Bland, le morceau est un des plus emblématiques de l'album THE BLUEPRINT qui fit passer Jay-Z dans une catégorie bien à part du Hip Hop américain. Celui des artistes de légende, ceux qui reçoivent 5 Mics dans The Source (seulement 15 albums en 20 ans). Avec la cohérence de son son basé quasi-intégralement sur des samples de soul 60's (principalement concoctés par Kanye West et Just Blaze), THE BLUEPRINT reste, dix ans après, un des albums de rap les plus intemporels, à la fois exigeant et grand public. Même si cette chanson n'a jamais fait l'objet d'un single, elle reste pourtant une des plus connus et symbolique de l'oeuvre de Jay-Z - notamment car elle a été utilisé avec brio sur le trailer de AMERICAN GANGSTER.

2. Kanye West - Never Let Me Down (feat. Jay-Z)
Là encore, un morceau qui n'a jamais servi de single. Mais pour tous les amateurs du premier album de Kanye West (et ils sont nombreux), Never Let Me Down reste un des sommets du disque car il est racontée avec une sincérité assez désarmante - mêlant les couplets ultra personnels de West à l'égotrip pur et dur de Jay. Et cette production... Incroyable !

3. Jay-Z - Do You Wanna Ride (feat. John Legend)
Lettre ouverte à son cousin emprisonné, ce morceau est étonnant par la mélancolie qu'il dégage. Jay y raconte leur enfance dans le ghetto (You know why they call The Projects a project, because it's a project! An experiment, where in it, only it's objects And the object for us to explore our prospects), le succès et tout ce qui s'en suit. Probablement un des plus beaux morceaux de toute la carrière de Jay-Z.

4. Jay-Z - This Can’t Be Life (feat. Beanie Sigel & Scarface)
C'est la première fois qu'ils collaboraient ensemble. Quand on entend le résultat, il est assez facile de comprendre ce qui les poussa à remettre ça aussi souvent par la suite. La fusion entre les samples 60's du I Miss You de Harold Melvin & The Blue Notes utilisé par West et les rimes introspectives et nostalgiques de Jay-Z fait des merveilles. So they can send shots straight to your melon; wait! It gets worse, baby momma water burst. Baby came out stillborn, still I gotta move on. Though my heart still torn, life gone from her womb. Don't worry, if it was meant to be, it'll be - soon

5. TI - Swagga Like Us (feat. Kanye West, Jay-Z, Lil Wayne)
A l'origine conçu pour THE BLUEPRINT 3 de Jay-Z, ce morceau composé autour du sample de MIA "no one on the corner has swagga like us" fut retiré de l'album quand la décision fut prise de supprimer tout auto-tune. Elle se retrouva finalement sur l'album de T.I. et déclencha les passions en revenant à la tradition un peu oubliée du Posse Cuts qui fit les beaux jours du rap des années 90. Quatre des meilleurs rappeurs de la décennie enchaînent leurs vers d'egotrip les uns après les autres et la tuerie est assurée.

6. Kanye West - So Appaled (feat. Jay-Z, Pusha T, Cy Hi Da Prince, RZA & Swizz Beatz)
Champagne wishes, thirty white bitches. I mean the shit is fuckin' ridiculous. Fuckin' ridiculous, I mean the shit is. Fuckin' ridiculous Chanson de son dernier album en date sur la célébrité, Kanye évoque avec une lucidité assez rare dans le rap game ses propres excès, ses dérapages et son goût pour les signes extérieurs de richesse - le tout sur une production incroyable et aidé par quelques rappeurs - anciens comme jeunots - au sommet de leur art.

7. Jay-Z - Never Change
Toujours sur THE BLUEPRINT, ce morceau est encore une démonstration de Kanye West de son savoir-faire en matière de sample. Cette fois sur le Common Man de David Ruffin, il profite de la richesse musicale de l'oeuvre originale tout en la sublimant pour la nouvelle génération grâce aux rimes de Jay-Z qui clame qu'il est toujours ce petit vendeur de drogues new-yorkais de sa jeunesse. Question de street cred' !

8. Jay-Z - Run This Town (feat. Rihanna & Kanye West)
Des paroles un peu vaines mais la puissance de la production de West (sur un sample d'un groupe de rock grecque des 70's !) qui déchire les enceintes avec un beat de marche militaire assez hallucinant. Pas étonnant de retrouver ce morceau dans les bandes annonces de THE FIGHTER ou BROOKLYN'S FINEST. Et un refrain de Rihanna, même si pas très original, est toujours assez sympathique finalement.

9. Jay-Z - '03 Bonnie & Clyde (feat. Beyoncé)
Le sample de Me & My Girlfriend de 2Pac a beau être usé jusqu'à la corde (déjà utilisé par Toni Braxton l'année auparavant et en 1999 par Usher et Mariah Carey), Kanye West arrive pourtant encore à en tirer un titre pop à concept des plus agréables. J'imagine que c'est l'équivalent ghetto d'une sérénade à sa douce et qu'avec ce morceau Jay-Z veut rendre hommage à Cyrano De Bergerac ou à Roméo Montaigu.

10. Jay-Z - Izzo (H.O.V.A.)
Un des plus gros succès commerciaux de Jay-Z, ce morceau officialisa la "relation" de Jay-Z et Kanye West auprès du grand public. Sur un sample de I Want You Back des Jackson 5, le rappeur y raconte ses jeunes années comme dealer de drogues et son combat pour devenir un artiste intègre. Un de ces morceaux qui fit de Jay-Z un rappeur à part.



Et pour terminer en beauté, vous pouvez aller écouter ma playlist Spotify de tous ces morceaux et des autres...


Aucun commentaire:

Publier un commentaire