22 avril 2009

LOVE next door

Il y a un post dans les brouillons de ce blog qui représente un peu mon Saint Graal. Une sorte de post ultime qui serait un peu la somme de tout ce que je suis, de la quintessence de ce que j'aime chez les autres (pour dire les filles, en gros) tout en continuant à parler de pop culture. Ce post, il est déjà bien entamé. Mon problème : tous les deux jours, je le modifie, je le réécris à outrance, ne sachant pas bien par quel bout le prendre, comment lui rendre honneur à sa juste valeur...

Ce post, je sais que j'arriverais à le sortir un jour. D'ailleurs, ces dernières semaines, il en est sorti quelques bribes dans mes différents posts (ici, ici ou ici). La preuve qu'il y a quelque chose qui se met en route en moi en ce moment. Serait-ce le printemps ?

Tout ça pour dire que ce n'est pas encore pour cette fois. Et non ! Je suis pas - encore - prêt. Par contre, je viens de tomber sur une nouvelle pierre pour la construction de cet édifice (Vous comprendrez un jour. Ceux qui me connaissent bien "dans la vraie vie" savent peut-être déjà un peu de quoi je parle...). La voici...



Comédienne croisée chez Judd Apatow (EN CLOQUE, MODE D'EMPLOI), Charlyne Yi, 33 ans (malgré ses airs de collegienne timide qui lui en font paraître 20 de moins !), est à l'origine de ce film PAPER HEART qui raconte comme un documentaire son histoire d'amour avec Michael Cera. Entre fiction et réalité, ce film (qui a reçu le prix du meilleur scénario à Sundance) a juste l'air d'être le truc le plus mignon de l'histoire du romantisme mignon au cinéma. J'en suis tout chamboulé....

Aucun commentaire:

Publier un commentaire